Je fais bonne figure

Aucun commentaire
Finalement, changer, devenir meilleur, plus productif, plus ouvert, plus créatif, plus heureux, c'est très dur.

Ce qui est dur c'est de tenir, de se remettre en selle lorsqu'on tombe, passer le cap du dimanche soir quand on se dit :

"Aller demain je m'y remet à fond, et je fait ça et ça et ça."

Quand le lundi matin on ne pense qu'a rester couché et ne rien faire.

La tentation de ne rien faire, de se laisser aller est grande et l'effort à réaliser pour ne pas y céder est considérable. On résiste un jour, une semaine, un mois mais fatalement on tombe. On se retrouve alors à nouveau au pied de la montagne et tout est à refaire.

Je fais bonne figure car je m'accroche à quelques bribes d'engagements, je donne des leçons que je peine à suivre moi-même, je me dis que ce n'est pas grave que je vais m'y remettre à fond... dès lundi prochain.

Vous savez quoi ? Lundi prochain c'est aujourd'hui, putain ce que c'est dur.